Comment traiter votre allergie saisonnière !

allergies étiopathie Allergie Etiopathe genève
Rhume des foins étiopathie genève

Rhume, rhinite, pollen, rhume des foins, éternuements, yeux rouges, … Voilà ce à quoi l’on pense quand on parle des allergies aux pollens ou rhume des foins. Voyons ce que pense l’étiopathie de l’allergie !

Les allergies respiratoires sont un ensemble de symptômes lié à une réaction excessive du système immunitaire. Cette réaction est consécutive à un contact avec un allergène. [1]

En étiopathie, on distingue 2 types d’allergies :

  • Les vraies – Présente chez la personne depuis sa naissance.
  • Pseudo-allergies – Appelées aussi acquises. Elles se manifestent plus tard dans la vie.

L’étiopathie peut agir sur les pseudos-allergies.

.

Quelques explications de l’étiopathie sur les allergies …

Conception de l’étiopathie sur les allergies

Dans le cas de pseudo-allergies, l’épithélium des voies respiratoires est dysfonctionnel que ce soit au niveau nasal (congestion nasale) ou au niveau pulmonaire, principalement les bronches. Les jonctions sérés situées entre les cellules et permettant la perméabilité de cette barrière sont perturbées, permettant le passage des allergènes. [3]

Les études tendent à montrer que la barrière épithéliale fait partie intégrante du phénomène de réactions allergique [4], la dysfonction de la barrière augmentant d’autant plus la réaction inflammatoire du patient. [5]

Les symptômes de l’allergie

  • Forte réaction allergique, irritation [2, 6]
  • Toux [2]
  • Eternuement [2]
  • Troubles nasaux: Rhume, écoulement nasal, nez qui coule [2]
  • Rhinite aussi appelée rhinite allergique, caractérisé par un prurit nasal autrement dit le nez qui gratte [6]
  • Bruits à la respiration suite à l’encombrement bronchique [2] peut ressembler à de l’asthme ou provoquer des crise d’asthme chez les personnes asthmatiques.
  • Potentiel difficultés à respirer.
  • Baisse de l’odorat, sensation de nez bouché et de sinus bouché [1]
  • Démangeaisons [1]
  • Troubles oculaires: conjonctivite, yeux rouges
  • Un test cutané peut être effectué pour valiser l’allergie [6]

Mécanisme immunitaire

Phase de sensibilisation

La rhinite allergique ou rhinite saisonnière implique le système immunitaire. Les signes des allergies saisonnières met en jeu des anticorps: les immunoglobuline E, simplifié en IgE, responsables de l’inflammation nasale chez les personnes allergiques dites avec une hypersensibilité à un pollen. [6]
Les allergènes, qui sont ici les pollens (graminées, arbres fruitiers, …), sont des petites protéines volatiles et ces dernières vont rentrer en contact avec les muqueuses nasales par inhalation. Puis, le pollen va être englouti par une cellule du système immunitaire appelée, cellule présentatrice d’antigènes. Le pollen est alors cassé en petits morceaux appelés peptides antigéniques et présentés au lymphocytes T naïf (Th0), autres cellules du système immunitaires permettant les réactions inflammatoires. S’en suit alors une cascade de réactions, le Th0 activé va devenir un Th2, sous-type de lymphocyte T. Dans cette conformation, il va produire des facteurs d’inflammations, des molécules appelées interleukine-4 (IL-4) qui vont aller frapper à la porte des cellule B pour les réveiller et leur faire produire des IgE. Ces anticorps se fixent alors sur les mastocytes et les basophiles (encore des cellules immunitaires) et les rendent sensibles à l’allergène. [6]

Phase clinique

Lorsque les mastocytes et les basophiles sensibilisés vont rentrer en contact avec le pollen ils vont libérer ce qu’ils contiennent c’est à dire de l’histamine et de la prostaglandine et provoquer les réactions allergiques. [6]

La réaction allergique comprend 2 phases:

  1. Phase précoce : Relation IgE-allergène conduit aux symptômes typiques des rhinites allergiques saisonnières.
  2. Phase tardive : Activation et stockage des cellules inflammatoires provoquant une congestion vasculaire et une hyperréactivité nasale, avec augmentation du mucus. [6]

Attention: L’allergie aux pollens peut être associée avec de l’asthme, affection d’une bronche, en particulier si elle a débutée pendant l’enfance. [6]

Ceci est le mécanisme immunologique lié à la réaction d’allergie, mais l’étiopathie à une vision différente des allergies.

Traitements

Traitement étiopathique des allergies

Rhume des foins allergie allergies saisonnière rhume des foins étiopathie étiopathe Etiopathe genève Genève

La conception des allergies par l’étiopathie, permet d’aller rechercher l’origine de la congestion de la muqueuse respiratoire et la traiter efficacement. Un travail local est également nécessaire pour permettre une bonne récupération des muqueuses.

Le plus souvent ces troubles sont provoqués par un blocage vertébral, engendrant un trouble des apports nutritifs et informatifs de la muqueuse.

Pour maximiser l’effet décongestionnant de l’étiopathe pour pouvez faire une inhalation d’eucalyptus ou d’huile essentielle par exemple, mais ceci est purement optionnel et si vous ne le faites pas, rien de grave !


Illustration issu du livre d’Anatomie édité par le Laboratoire d’Anatomie de la Faculté de Médecine et de Maïeutique de Lille. Lien sur la photo.

Traitement allopathique

En médecine traditionnelle, le traitement se base sur la prévention, les médicaments et éventuellement une désensibilisation. Une consultation chez un allergologue vous permettra d’analyser à quelle molécule vous êtes allergique précisément.

  1. La prévention: Identification du pollen responsable de la réponse inflammatoire de l’organisme et limiter l’exposition à ce dernier. [6]
  2. Les médicaments: La prescription d’antihistaminiques oraux, pour leurs actions anti-inflammatoires. Accompagné de corticoïdes intranasaux le plus souvent pour traiter les symptômes de la rhinite. [6]
  3. La désensibilisation: Appelée aussi immunothérapie est parfois envisagée mais elle n’a pas montrée d’effet particulièrement notoire [6]. Cela consiste à « éduquer » le système immunitaire de manière à ce qu’il tolère l’allergène et ainsi diminuer voir stopper la réaction allergique.

Vous souffrez de ce problème? Appelez moi:

078.230.59.54

ou prenez rendez-vous en ligne!


Références

[1] Eifan AO, Durham SR. Pathogenesis of rhinitis. Clin Exp Allergy. 2016 Sep;46(9):1139-51.

[2] Gon Y, Hashimoto S. Role of airway epithelial barrier dysfunction in pathogenesis of asthma. Allergol Int. 2018 Jan;67(1):12-17

[3] Hellings PW, Steelant B. Epithelial barriers in allergy and asthma. J Allergy Clin Immunol. 2020 Jun;145(6):1499-1509.

[4] Hammad H, Lambrecht BN. Barrier Epithelial Cells and the Control of Type 2 Immunity. Immunity. 2015 Jul 21;43(1):29-40.

[5] Gon Y, Hashimoto S. Role of airway epithelial barrier dysfunction in pathogenesis of asthma. Allergol Int. 2018 Jan;67(1):12-17. 

[6] Beard S. Rhinitis. Prim Care. 2014 Mar;41(1):33-46. doi: 10.1016/j.pop.2013.10.005. Epub 2013 Nov 28

[7] Mastrorilli C, Cardinale F, Giannetti A, Caffarelli C. Pollen-Food Allergy Syndrome: A not so Rare Disease in Childhood. Medicina (Kaunas). 2019 Sep 26;55(10):641

Etiopathie Genève Etiopathie Genève Etiopathie Genève Etiopathie Genève Etiopathie Genève